top of page

ALBUMS

L'ALBUM

FARANOMIQUE

L'album Faranomique est le troisième album de l'artiste indépendant Bob Miron. C'est un voyage au coeur d'un univers rock abrasif moderne.

La chanson-titre "FARANOMIQUE" ouvre le bal, hymne puissant et contagieux qui est une véritable décharge d'énergie brute.

"Un jour le mot FARANOMIQUE m'est apparu... trouvant ses racines dans la juxtaposition des mots "Faramineux", "Fantastique" et "Astronomique", c'est je dirais la définition même de ce que je suis, comme bien d'autres... un FARANOMIQUE, en voie d'extinction, fallait inventer ce mot.

On y retrouve également "Sorry", avec son refrain accrocheur et son message porteur, "Comme dans le temps d'mes grands-parents", qui évoque un retour aux sources, "Ce soir c'est le party", pastiche house-rock pour faire la fête, "Je dérive" et son tourbillon groovy introspectif  ainsi que "Sors de ma vie" et son combat contre les démons de l'addiction. 

L'ALBUM

ACOUSTIK

L'album Acoustik est le quatrième album de l'artiste indépendant Bob Miron, produit et lancé en duo avec l'album Faranomique.

 

C'est dans une ambiance plus relax et désinvolte qui contraste avec l'univers électrique de son autre moitié que les racines de l'album Acoustik se sont formées, durant la même période créative que Faranomique. 

Dans une forme de contre-balance apaisante, le mariage entre les beats électro, la rythmique de guitare acoustique a donné naissance à cet album plus léger, en revisitant d'anciens titres pour leur donner une autre dimension dépouillée de la distortion habituelle. Parmi les titres, on y trouve "Journée poche" dans une version à la bass reggae, "Printemps", pièce instrumentale, "Le Corridor" dans une version trip-hop épurée ainsi que "Sauve-toi Sylvie" dans un style surprenant qui rappelle par moment du vieux Jean Leloup. 

 

"J'ai eu le goût de prendre une pause de toute la distortion et je me suis naturellement retrouvé à jouer mes anciennes tounes dans ces versions relax avec un fond acoustique. C'est à ce moment  et j'ai eu l'idée de capter le moment pour en faire un album "miroir" à Faranomique." 

L'ALBUM

OUATE DE FUZZ

L'album Ouate de Fuzz  est le deuxième album de l'artiste indépendant Bob Miron.

 

Suite à la parution de son premier album Homme mortel, Bob a ressenti le besoin de composer des chansons plus légères et moins "dark". Il a donc abordé cet album avec une nouvelle approche et de là sont nés des titres comme l'énergique "Sauve-toi Sylvie" qui flirt avec le ska, "Ouate de Fuzz" qui énonce le plaisir de jouer sans trop de prétention, "High Speed Race", à écouter en conduisant, "L'Homme Vautour", super-héros obscur et "Zombifié", dont le texte provient de l'auteur à succès Vic Verdier.

On y retrouve également quelques  compositions plus réflexives, dont "Libre", écrite en plein coeur de la pandémie, "La démocratie qui Périclite", ainsi que "Le corridor", une touchante composition remplie d'émotion... 

"J'étais assis dans le corridor à l'hôpital dans une interminable  attente quand la mélodie et le texte de cette chanson sont arrivés en moi... nous avons tous ou allons tous vivre un jour cette peur de perdre un être cher trop vite,.. je le vivais si fort"..

L'ALBUM

HOMME MORTEL

L'album Homme mortel est le premier album officiel  de l'artiste indépendant Bob Miron.

 

C'est dans une période de vie particulièrement intense que Bob a décidé d'assumer ses compositions et de produire lui-même son premier album. Dans un son bien différent de ce que l'on entend normalement au Québec, fortement inspiré de sonorités plus lourdes du grunge, rock alternatif, métal et industriel,  l'album marque une première percée publique pour       ce nouvel artiste. 

Dès les premières notes de guitare et de batterie électronique, "Le Fléau des Médias sociaux" nous transporte dans un monde sombre qui n'est pas loin de groupes tel que Ministry. On y compte notamment les chansons "J'me prenais pour Patrick Roy" qui évoque des souvenirs d'enfance, "La guerre des mondes" qui nous projette dans un monde fantastique, "Sans coeur", réflexion assumée sur l'intimidation et "Fanthômme", une planante épopée dans un univers parallèle.   

"J'ai toujours aimé la musique lourde qui déplace de l'air et j'ai eu envie d'en faire dans ma langue, en français, parce que c'est ce que j'aime et qu'il faut se l'avouer, il y en a peu".

bottom of page